Gournah

 

Gournah 
Le pylône 
La cour 
Le portique 
Le plan 
Culte solaire 
Hypostyle 
Salles I à VIII 
Les barques 
Salles Ouest 
Salles Sud 
Salle XXXIV 
Extérieur Sud 
Extérieur nord 
Références 

 

 

Vue du temple de Séthy 1er à Gournah

Cette vue prise depuis le premier pylône montre les deux cours  assez désolées du temple de Sethy 1er à Gournah. Dans le fond, une large part du portique est  encore debout. Du deuxième pylône, il ne reste pratiquement plus rien.  Le plan général  était novateur et deviendra un exemple pour les Temples de Millions d'années qui suivront.

Deux larges cours à ciel ouvert, encadrées par les pylônes et le portique, précédaient la partie réservée aux différents cultes. Tout autour, un palais et des magasins en brique crue complétaient l'ensemble. Le temple était entouré  de murs d'enceinte en brique crue de 10 m de haut,  pourvus de tours aux quatre coins (Brand, 1998).  Situé au côté sud de la première cour, le palais est le plus ancien palais de temple connu. L'ensemble comprenait une fenêtre d'apparition,  une salle hypostyle à cinq nefs, une salle du trône avec 4 colonnes et un dais, ainsi que d'autres pièces. Ce n'était pas un palais d'habitation, mais une demeure rituelle où le roi défunt était censé revenir se matérialiser dans sa statue (Stadelmann, 1989).

Sethy avait choisi cet emplacement qui faisait face au temple de Karnak. Il était localisé sur la route processionnelle qui allait de Karnak aux temples de Montouhotep II et Hatchepsout à Deir-el-Bahari. Cette route était utilisée notamment lors de la Belle Fête de la Vallée, une des fêtes les plus importantes  à Thèbes. Le nom de son temple était : "Sethy, Mer-en-Ptah  est glorieux dans le domaine d'Amon à l'ouest de Thèbes"".

En 1970, l'Institut Allemand d'Archéologie a commencé un travail de restauration du temple.

Ce site vous permet une visite (presque) complète du temple avec la barre de navigation verticale. Je remercie très amicalement Raymond Monfort pour m'avoir gentiment  fourni ses photos sur ce temple, dont plusieurs parties ne seraient pas aussi complètes sans lui. Je remercie beaucoup mon épouse Monique qui a photographié une grande partie des scènes lors de notre voyage de Mars 2012.  Vous pouvez également pour compléter ce site visiter  le site de Raymond Monfort consacré à Sethy et les 2 sites consacrés à Abydos. (Abydos, Corpus de textes sur Abydos]

[Page d'accueil du site sur Thèbes]

Copyright (c)  robert rothenfllug