Registres du haut : les astres et les mois

Peret :  2ème mois

Peret : 1er mois

Akhet : 4ème mois

Akhet :  3ème  mois

Akhet :  2ème mois

Akhet : 1er mois

épagoménes

Chemou : 4ème mois

 

Le héron représente Vénus

En haut, le nom de Mercure et en bas, celui de Douamoutef, enfant d'Horus.

Les tortues annoncent la fin de l'inondation

Mars : Hor-decher, Horus le rouge

Saturne : Hor-ka-pet, "Taureau du ciel"

Jupiter :  Horus qui éclaire le double pays

Sothis sur sa barque

 

Orion sur sa barque

 

Sothis :   En égyptien, Sepedet. C'est notre étoile Sirius, étoile en fait double,  qui est la plus brillante de l'hémisphére nord.  Une vue plus détaillée est accessible ici. Son lever héliaque était un événement important pour les égyptiens. Il intervenait après une période d'invisibilité de 70 jours.

Orion :  En égyprtien, Sah, l'orteil , dont le signe était dessiné  sur sa tête dans les premières représentations.

Cliquez ici pour avoir la partie du milieu en pleine page.

 

 

Registre du milieu : les dieux associés aux mois lunaires

Ramsès II avec ses cartouches

Heqa

 

Hor-henekou

Les dieux  associés aux fêtes des jours des mois lunaires

Iremâouay

Isis-Thouéris

 

Thouéris :   (pour une vue plus détaillée, vous pouvez cliquer ici)

Iremâouay : C'est un des enfants de Khenty-irty. Avec les enfants d'Horus, il est préposé à la garde de la Cuisse (Seth).  Un autre enfant plus loin : Heqa.

Les dieux : Teknou, Shedkerou, Nehes, Aanera, Imysehnetjer associés aux fêtes des jours des mois lunaires ( d'après le plafond de Senènmout ; cf M. Clagett, 2005)

Hor-henekou :  Forme d'Horus qui est de la ville de Bubastis, dans le XVIIIème nome de Basse-Égypte.  Son nom signifie "Horus acclamé". Il possède ses propres légendes (Corteggiani, 2007).

 

Cliquez ici pour avoir la partie du bas en pleine page

 

 

 

Registre du bas : les dieux et leurs fêtes associés aux mois du calendrier

La "Grande Flamme"

Le dieu Min

Sekhmet, parèdre de Ptah

Hathor

Ptah

La déesse Tekhy

Thot

Horakhty

La déesse Ipet

 

 

Thot :  il est ici sous la forme du singe sur le pilier Djed, symbôle d'Osiris qui renaît à la vie, comme le pays tout entier  avec le flot de la crue.

Grande Flamme : C'est une des deux évocations  du canidé divin.

 

[Le calendrier][Un calendrier idéal][Détails de Akhet et Peret][Détails de Peret et Chemou]

 

[Retour]

Copyright (c) Robert Rothenflug